Retour en Irlande – Maeve Binchy

Je suis un peu triste car je viens de lire le dernier livre de Maeve Binchy qu’il me restait à lire. Et j’y ai retrouvé cette ambiance qu’elle décrit si bien. Les personnages sont toujours très approfondis, on a l’impression de vivre avec eux et de les connaitre par coeur. Pour une fois, le poids de la vie religieuse sur le quotidien est un peu mis de coté, mais on retrouve les thèmes classiques des relations parents – enfants, pas toujours évidents quelque soit la période dans laquelle on vit finalement.

Petite ville d’Irlande proche de Dublin, Mountfern est en ébullition. Fernscourt, autrefois la demeure d’une famille protestante haïe des gens du pays et aujourd’hui en ruine, vient d’être rachetée par un étranger, un riche Américain ayant l’intention de la transformer en hôtel.
Patrick O’Neill, un homme d’affaires, vient en Irlande pour y retrouver ses racines. Ce « retour » est pour lui une victoire, une revanche, presque une vengeance. En effet, son grand-père a autrefois été chassé de Mountfern par les propriétaires de Fernscourt. Aujourd’hui, Fernscourt est à lui, et c’est là qu’il veut s’installer pour toujours avec ses deux beaux enfants, Grace et Ferry. Mais ce retour que Patrick a souhaité toute sa vie n’est-il pas un rêve, une chimère? Pendant quatre années, émaillées de joies et de peines, de drames parfois, Patrick va se battre contre le destin pour réaliser son rêve d’enfant.

le cercle des amies – maeve binchy

Maeve Binchy fait partie des auteurs dont j’apprécie chaque ouvrage. Elle prend le temps d’installer les personnages, les décors, l’ambiance des années 60 en Irlande. Mais si l’époque est passée, on se reconnait forcément dans ces jeunes filles pleines d’espoir, et de naïveté, sur la vie. Mon personnage préféré dans ce livre est une religieuse, Mère Francis, qui est pleine d’humour et de bienveillance.

Septembre 1957, jour de rentrée à l’université de Dublin. Parmi les étudiants qui se pressent dans les rues de la ville, trois jeunes filles rêvent d’amour et de succès. Benny, belle plante généreuse, Eve, orpheline, élevée par des religieuses, et l’élégante Nan, dont la seule apparition sur les bancs de l’amphithéâtre provoque des frémissements d’extase. Pour ces jeunes filles, l’université, c’est l’unique moyen d’échapper au destin médiocre qui les attend. Celui d’une vie monotone dans un village de campagne comme Knockglen, où sont nées Benny et Eve, compagnes d’enfance. Nan, fille d’ouvrier ne rêve, elle, que d’un mariage prestigieux. Apprentissages, désillusions, révélations, la vie à vingt ans, dans la capitale, réserve bien des surprises..

nos rêves de Castlebay – Maeve Binchy

Je retrouve à chaque fois les livres de Maeve Binchy avec plaisir. Elle prend toujours le temps de mettre en place les personnages, les liens entre eux dans ces bourgs irlandais, de nous restituer la mentalité et les moeurs de l’époque. Les sujets sont toujours d’actualité même si les mentalités évoluent : la peur de décevoir ses parents, l’envie de réussir et de tracer son propre chemin. J’ai une préférence pour Angela, l’institutrice. Et j ai un gros coup de coeur pour la couverture 😉

Irlande, années cinquante : dans la petite station balnéaire de Castelbay, tout le monde se connaît et rares sont ceux qui vont faire leur vie ailleurs. Clare O’Brien, la fille de l’épicier, est une enfant sérieuse, sans doute un peu trop rêveuse mais bonne élève. Elle laisse à sa soeur Chrissie les sorties nocturnes, les premières expériences, et se résigne à ne pas intéresser les garçons – que ce soit le fils du médecin, David Power, ou le séduisant Gerry Doyle, dont toutes sont amoureuses. Soutenue par son institutrice, Angela O’Hara, Clare parviendra à décrocher une bourse pour poursuivre ses études à l’université de Dublin. La jeune femme découvre la vie à la capitale, mais revient régulièrement à Castelbay, où ne cessent d’évoluer les amours et les destinées de ses amis. Mais Clare ne doit-elle pas vivre, et aimer elle aussi ? Seulement voilà : il va lui falloir choisir – qui l’aurait cru ? – entre David et Gerry…

les secrets de shancarrig – maeve binchy

Un petit tour en Irlande, ça vous dit ? Moi je rêve depuis longtemps d’y aller. Et avec ce livre, on a l’impression d’être au coeur de la vie d’un gros bourg irlandais, comme il en existe partout dans le monde. J’ai aimé avoir tous les points de vue et la vie de chaque habitant ou presque, même si à un moment je me suis un peu perdue dans les noms, il y a du coup beaucoup de personnages, mais chacun a son chapitre.

Qui n’a jamais eu envie de faire escale en Irlande, de pousser la porte d’une chaumière et de regarder crépiter un bon feu de tourbe ? A Shancarrig par exemple…
Un village adorable niché au coeur des Midlands. Un endroit calme en apparence, mais où il se passe parfois des choses étonnantes. Grâce aux enfants d’abord… Une ribambelle d’enfants – amis pour le meilleur et pour le pire – qui polissonnent sur les bancs de l’école et échangent des serments. Grâce à l’amour ensuite… L’amour qui pousse un adolescent miséreux à s’élever et à réussir, une femme du monde à commettre un crime; ou qui accule l’institutrice des petits au désespoir…